Affmic
Association Française des Foyers Mixtes Interconfessionnels Chrétiens

Les groupes de Foyers Mixtes lyonnais

En septembre 2014 les groupes lyonnais, accompagnés par le père René Beaupère et le pasteur Jean-Marc Viollet, se sont retrouvés en ce début d’année scolaire pour faire le point sur les activités et évènements passés et examiner les perspectives nouvelles.

Le premier constat :

  • Les foyers mixtes restent bien vivants avec 4 groupes actifs, des plus anciens qui se réunissent toujours avec bonheur, au nouveau groupe de jeunes maintenant sur une trajectoire bien stabilisée.
  • Le besoin d’une réflexion spirituelle approfondie à 2 voix reste une préoccupation de tous  et, pour les plus jeunes, des réponses aux questions plus liées à l’identité confessionnelle.
  • Les thèmes abordés assez classiques, vont d’une étude biblique, à la lecture des livres du groupe des Dombes, 50 ans de Vatican 2, étude du semainier protestant « 2017 nos thèses pour l’Evangile » etc… A noter la proposition intéressante du livre « du conflit à la communion » collection Istina sur les 500 ans de la Réforme Luthérienne.

Un deuxième constat est celui de la vitalité du mouvement œcuménique à Lyon, avec quelques exemples au sein desquels les foyers mixtes sont associés :

  • La catéchèse œcuménique d’Oullins, où maintenant la totalité des enfants des deux paroisses catholique et protestante (80 jeunes) se retrouve pour un même enseignement. Un nouveau groupe d’adolescents à partir la 3ème est crée cette année.
  • Le cycle de films  primés par le jury œcuménique (projetés pendant la période de la semaine de l’unité) piloté par les paroisses du Grand Temple et du sanctuaire St-Bonaventure commence, après 3 années d’existence, à être reconnu .
  • A l’initiative du groupe Jeunes Chrétiens Ensemble le père René Beaupère reprend un cycle de 6 conférences : « Trajectoires œcuméniques des XX ème et XXI ème siècles ».

En complément :

  • Le pasteur Jean-Marc Violet livre à notre réflexion son expérience de participation cet été à un mariage « au cours d’une célébration œcuménique » à l’église catholique, sans aucune préparation à 2 voix  préalable avec le prêtre. C’est peut être à la fois le signe d’une situation « apaisée », où une double participation est naturellement possible, mais aussi d’absence du désir d’approfondissement.
  • Le lien avec l’association nationale Affmic est bien sur évoqué avec : la lettre trimestrielle d’information bien appréciée, le site internet, et  les initiatives et projets pour 2015.

L’existence de groupes de foyers mixtes reste une nécessité, à la fois pour répondre à la demande de jeunes couples et pour permettre de rester en réseau  afin de nourrir une réflexion et une respiration spirituelle avec 2 éclairages confessionnels tout au long d’un parcours de vie.